Sept [Go 84]
De: Jacques Roubaud


Le temps fuit le temps, le temps est comme larve
le temps est l’inconscient de la terre étale
le temps est regard le temps est transparence
aux morts à la passion aux fausses épreuves
durée d’homme seul durée de femme seule
lumières de la lumière de l’absence
l’alliance n’est que toute petite écume
véloce ensuite les vagues se séparent
le temps est rougeoiement le temps est de l’ombre
le temps est cette écriture qui sállume
sur les pages sur les langues de hasard
le temps le temps est fourmi le temps est nombre
rapproche les reflets les bouge les mêle
efface l’homme et la femme, les enfances